IMG-1534.JPG

Bloqués aux Philippines en attendant notre nouveau passeport, nous cherchons des activités à faire avec les enfants à Puerto Princesa, ville principale de l’île de Palawan.

Avant de chercher loin, pourquoi pas regarder autour de notre logement … la grande question, y a t’il une plage dans le coin ? Et oui, après 2 semaines sur une plage paradisiaque un peu plus haut sur l’île, à Port Barton ( voir article  » 12 jours sur une île paradisiaque » ), ben on s’est habitués à la plage, et ne pouvons limite plus s’en passer lol ...

 

Nos 4 visions :

 

Soso :IMG-1535.JPG Noélyne, Enola et Flo était partis la veille en exploration pour trouver la mer, l’eau, LE PRÉCIEUX !!!!!!

Quand Flo m’annonce que la mer est à deux pas de la maison, je me dis : « Wahouuuuuuu, on va enfin pouvoir se rafraîchir », oui, parce depuis 2 jours, on suent dans notre cabane en bois, toit en taule sous 40 degrés !!! Par contre, il me dit, sans trop de raisons, on ira demain matin, je lui dis : « OK » !! …

Dès le lendemain nous partons, après le petit déj, en direction de la plage; en moins de 10 minutes à pied, nous arrivons et là de nulle part, une femme nous demande de l’argent pour aller plus loin … bon, en Asie, on commence à être habitués !! LOL …

Quand on arrive sur le mini bout de plage, là, on voit des p’tites paillottes sur l’eau, Flo en choisit une et on s’installe et là, je suis encore surprise alors que je devrais avoir une attitude d’habitude, on nous réclame de l’argent pour la paillotte sinon, si on ne veut pas payer, y’a un p’tit banc vert en plein soleil qui est gratuit !!! Mais MDR !! Pour résumé on doit payer l’entrée de la plage, puis on paie l’accès aux paillottes sinon tu grésilles au soleil PTDR !!!!

En gros, un touriste qui décide de venir se baigner avec une seule serviette sur lui bah il n’a pas accès à la plage puisque c’est payant LOL. Je dis à Flo STOP on arrête de payer, baignez-vous, je vais me bronzer sur le banc !! Je les vois partir au loin, dans une eau bleu turquoise, je les entends, Flo apprend à nager à Noélyne autre que comme un chien !! J’ai remarqué que les philippins sont avenants, viennent te dire bonjour, savoir d’où tu viens, comment tu t’appelles et, même, passent à coté et te demandent comment tu vas ?? waouuu ça change de certains lieux surtout en France ou quand quelqu’un te dit bonjour dans la rue, métro ou autre, limite tu l’agresses du regard, car tu vis dans la peur, là, ici, c’est tout l’inverse, ils sont sympas et souriants.

D’ailleurs, petite anecdote en écrivant tout ça, à une époque, je vivais dans le TGV et le métro entre Montélimar, Lyon et Paris, je faisais des navettes 3 ou 4 par semaine pour mes tournages et castings et je me souviens que plusieurs fois dans le métro ou même dans la rue,  je me faisais limite dévisager car j’avais le sourire aux lèvres, en gros « Pourquoi tu souris toi ? Pourquoi t’es heureuse ? » « Tu ne le devrais pas ».

A l’époque, je n’ai pas compris ces réactions, et ça me passait au dessus maintenant, je pense que j’engagerais la conversation pour essayer de décrocher juste un sourire qui peut égayer leur une journée. Les philippins ont raisons, je dis « les philippins » mais c’est aussi beaucoup d’autres peuples qui sourient à la vie, même s’ils n’ont pas grand-chose et qui s’ouvrent aux autres et ne restent pas enfermer sur leur petite personne ou leur petit monde…..

La leçon que j’en ai tirée : aller à la mer le matin aux philippines car l’aprèm y’a peu d’eau… LOL !!!! Plus sérieusement n’ayez pas peur de sourire dans les transports en commun, engager une conversation dans une rue, sans aucune arrière pensée bien entendu !!! Juste une envie de partage, je pense que c’est important ainsi que la découverte et non rester dans son petit monde, son petit confort, dans son coin, qui mène au bout d’un certain temps à la peur d’autrui…

 

Noélyne 6 ans :IMG-1524.JPG En fait comme c’était bien, j’ai adoré quand j’ai nagé avec Papa. Au début, elle était un peu profonde et un peu dégoûtante, elle était bleue foncée et en nageant vers la bas tout au fond, tout au fond, tout au fond,  bah en faites y’avait pleins de gens dans l’eau et en faites c’était bleu clair là !!

Et c’était vraiment trop beau et j’avais les lunettes avec papa, j’avais pied et un peu plus loin, j’avais pas pied, du coup, je faisais comme un petit chien qui ne savait pas nager !!! LOL. Et du coup je ne savais pas du tout nager et ma sœur m’a récupérée et mon papa m’a récupérée juste après !!

Et après, un peu plus loin, c’était sur le côté gauche, bah en fait, y’avait des arbres dans l’eau et Papa voulait monter dessus. Il est monté et quand on a nagé jusqu’à là bas on est passé sur des herbes de l’eau et elle était bleue foncée et après, quand on a passé les herbes, c’était bleu clair. Après on est monté sur l’arbre, Papa est descendu de l’arbre et du coup on est vite partis et Papa était encore derrière mais, après, il nous a dépassé !!

 

Enola 11 ans :IMG-1519.JPG C’était rigolo car, au début, la mer était toute sale mais après elle était bleu turquoise avec du sable. Papa à trouvé une bouteille en verre avec du sable dedans. Après, je me suis amusée comme si c’était un shampoing et je passais à Noélyne pour qu’elle me le fasse et quand elle me le faisait et bah ça faisait drôle de recevoir de l’eau froide sur la tête.

Papa a apprit à Noélyne à nager sans faire le chien et elle a réussit. Après on est revenus, on a dit à maman que l’eau était un peu fraiche, qu’elle pouvait venir se baigner, du coup, pour qu’elle aille se baigner, moi, je surveillais les affaires et maman s’est baignée toute habillée.

A un moment, on se dit que c’était bleu turquoise et après on voit que c’était la mer et après on a voulu allait voir avec Noélyne papa et moi et Noélyne n’avait plus pied. Moi je commençais à ne plus avoir pied et papa avait encore un peu pied et on n’a pas réussi a franchir le bleu foncé de la mer parce que Papa n’allait plus pied alors que on y était presque.

 

Flo :IMG-1559 Aaaaa dac donc maintenant quand Soso me dit : « non c’est bon ça me va ici », c’est qu’en fait elle veut pas faire un truc, et pour pas qu’on paye, elle me fait croire que ça va … quelle coquine !

« Les philippins sont sympas et souriants » : ça, c’est pas faux, mais sutout quand tu es une femme… en effet, j’ai vu beaucoup moins de sourires que Soso lors de mon séjour aux Philippines 🙂 !

Sinon, sympa cette plage… en fait pour résumé le principe de fonctionnement de Pristine Beach : tu payes l’entrée à une plage, par contre, si tu veux te poser avec ta serviette ben tu peux pas, à premiere vue en tout cas, mais après avoir demandé à l’apparente gérante de la plage, elle t’indique un morceau de sable de, sans exagérer, 3 mètres par 2 mètres, qui est, de plus, entre les bungalow, en plein dans leur chemin d’accès et dérrière le restaurant donc bien crade… des déchets jetés par terre, et pour couronner le tout, vue sur les bungalows et pas sur la mer.

Donc autant vous dire que quand je lui demande :  » ou est-ce qu’on peut poser sa serviette sans payer vos bungalows ? », et qu’elle me montre ce bout de plage ridicule, ben je me dis, toi tu te fous de me g… 🙂 … Genre, ils ont mis des bugalows sur toute la plage existante, te font payer les bugalows, et ont laissé au préalable un ridicule bout de plage, histoire de te dire : « vous avez le choix monsieur !  » :).

Ce que j’ai bien aimé, comme dirait Noélyne, c’est le sourire gêné qu’elle avait en me montrant son bout de plage, sourire qui voulait dire : « Je sais qu’on est en train de t’arnaquer, mais je te promets moi non plus j’ai pas le choix, c’est le boss, c’est pas moi « . Dans ce genre de moment, car ce n’est pas le premier qu’on a vécu en Asie, on se regarde avec Soso, genre comme pour se rassurer, pour voir si c’est nous qui sommes fous ou si l’autre hallucine bien comme nous :). C’est digne des caméras cachéees sauf que là, c’est la réalité, il y a vraiment des gens qui montent un business sans réfléchir plus loin que le bout de son nez.

Dans ces moments-là, c’est tellement gros, que je ne sais même pas quoi dire à mon interlocuteur en face qui m’annonce ça… un peu comme si t’as un mec qui t’arrête dans la rue et qui te dit : « hop hop hop, donne moi 20 euros parce que tu viens de marcher sur mon mètre carré au sol …  » Qu’est-ce que tu veux répondre à ça !!! C’est tellement gros que tu te dis que ça mériterais tout un travail et plusieurs heures de conversation pour faire comprendre à ce monsieur, si c’est pas une camera cachée, que tu peux juste pas faire ça, mais du coup t’optes pour la solution « tracer son chemin sans se prendre la tête et en rigoler plus tard » … Voilà à peu près mon ressenti devant cette bonne dame qui m’annonce ça …

Note et leçon à moi-même :

  • Pour monter un business qui réussi : se poser la question  » Qu’est-ce que je peux apporter aux gens ? »
  • Pour monter un business où les gens ont l’impression de se faire arnaquer et qui ne marchera pas, en tout cas pas à long terme : « Combien de fric je peux ramasser et combien de sous je peux prendre aux gens ? »

J’ai bien l’impression qu’en Asie, beaucoup de gens se posent encore la 2 ème question en démarrant, seulement la 2 ème.

Ah si, pour en revenir à notre chère Pristine Beach, ils ont installés 1 banc vert au soleil, juste à coté des bungalows, qui lui est gratuit … bien heuresement … parce que là, ça m’aurait moins choqué de voir un monsieur te tendre une bouse fraîche de merde dans la rue et te dire 10 euros la bouse m’sieur que de payer pour m’assoeir sur ce banc … Mais c’est vrai que c’est bien comique la façon dont ils ont gérés leur business, genre il se sont posés sur la seul plage potable du coin, ont foutus des bungalows sur toute la plage, pour ensuite n’apporter aucune valeur ajoutée voir pire en enlever, car la plage est sale des touristes qui viennent suite à leur pub… Au final, la seule chose qui a changée, c’est que tu ne peux plus poser ta serviette quelque part sans devoir payer un truc, un peu comme si tu allais te poser tous les jours dans un parc depuis des années et qu’un jour t’arrives et tu vois des transats de partout. Là, un mec te demandes des sous si tu veux te poser, là tu lui dis : « mais attends, moi je me posais gratos là ou t’as mis tes transats dont je ne veux pas, comment on fais » et là, en guise de réponse, il te montre un petit carré qu’il a laissé histoire de te dire : « je ne vous ais pas complétement arnaqué ». Mais en fait si, puisque tu te rends compte que le carré qu’il t’as laissé, c’est l’endroit où tous les chiens viennent pisser.

Revenons à notre plage, je suis quand même aller voir la dame de l’accueil qui nous a fait payer l’entrée, avec un brin d’espoir, en me disant que, peut-être, il n’y a tout simplement personne qui leur a dit et fait un retour client constructif. Arrivé donc à sa petite cabane en bois, protégé par un policier qui se tient à côté, comme s’ils avait prévus les débordements d’un touriste se sentant arnaqué, lol, je lui partage donc ma suggestion avec des pincettes car je connais l’égo humain :  » si vous permettez madame, pourquoi pas inclure la location des bungalows dans l’entrée à la plage, le client aurait, comme cela, moins l’impression de se faire entuber », alors je ne l’ai pas dit avec ces mots bien sûr mais c’est ce que ça voulait dire. Là, elle me regarde, me fait un grand sourire, me dit « Ok », et regarde ailleurs … ben pas sûr mais j’ai comme l’impression que c’est passé par une oreille et sorti par l’autre 🙂

Pour finir, Pristine Beach est une de ces belles arnaques qui te montre qu’il y a encore du chemin pour arriver à un monde où les humains se respectent vraiment les uns les autres 🙂 !

Sinon, nous, on a passés un très bon moment, car bien entendu, on se laisse le moins possible, et de moins en moins, perturbés par ce genre d’incompréhension. Et encore une fois, Vive l’Asie ! Car au final, toutes ces choses font partis du charme de ce continent et qu’on a tous des choses à apprendre les uns des autres !

IMG-1556