Nous voilà installés pour un mois dans le petit village de Cómpeta juste au dessus de la Costa del Sol, dans le sud de l’Espagne … Quelques-uns des habitants de ce beau village blanc perché en flanc de montage se promènent à cheval. Nous avons même vu sur la place du centre, à coté de la belle église du village, un espagnol boire sa bière posé sur son cheval à l’arrêt, à côté d’un autre cheval sur lequel un homme avec qui il discutait … Vive l’Espagne 🙂 …

Nos 4 visions :

Soso :

Quelle histoire ce cheval !!! Il était juste au dessus de notre maison et quand on voulait aller se promener à pied dans les Sierra de Tejada, on est passé devant.

Noélyne, GRANDE FAN des animaux, a voulu aller s’y approcher une première fois, un grand étalon pas très docile ! Je m’y suis approchée timidement, il était assez imposant et grand. Il était attaché dans un périmètre où il n’avait plus rien à brouter du coup, Noélyne voulait absolument lui donner à manger.

Nous sommes revenus une autre fois avec une carotte pour que les filles puissent lui donner une moitié chacune et là, la galère commença….. Dans un élan de générosité, Flo décide de délivrer le cheval qui venait de s’emmêler avec sa corde !!! Pour vous mettre dans le contexte, nous sommes dans un terrain vague, en pente, un cheval attaché à une corde et relier à un engin agricole et, en plus de ça, l’animal n’est pas très dressé ..!!!! Je me suis demandée dans quelle expérience Flo se lançait et j’avais peur qu’il se prenne un coup de sabot.

Bon, pour ceux qui connaissent Flo, quand il a une idée dans la tête, il ne l’a pas aux fesses !!! MDR. Donc il y va et les filles et moi, nous devions faire diversion en appelant le cheval pour lui faire manger des fleurs que les filles ramassaient derrière moi, mais dès que le cheval a sentit Flo derrière lui pour aller en haut du terrain pour accéder à la corde, il a fait demi-tour et Flo a du partir se réfugier derrière un engin ou le cheval n’avait pas accès. Mais juste avant, Flo avait réussit à délivrer le cheval de sa corde bloquée !!!! La galère commence, le cheval ne voulant pas descendre, même en agitant mes bras remplis de fleurs et d’herbes pour lui, Flo était complètement bloqué !!! Le cheval, lui, tout content d’être libéré commence à courir et à s’agiter tout seul.

Je commence à me demander comment on allait faire, j’avais peur de rester là un bon moment à galérer. Je riais de la situation quand même qui était atypique. Mon chéri, bloqué par un cheval MDR derrière un vieux engin agricole tout rouillé et j’avais pas de téléphone sur moi pour prendre une photo !!! La dernière solution est que Flo escalade à pied la falaise devant lui pour se libérer et nous rejoindre plus bas !

A savoir qu’il avait sa sacoche sur lui, ses tongues à la main, sa gourde dans la main et qu’il devait traverser et escalader la falaise rempli de ronces et de piquant partout, la scène était tellement comique à voir même si j’avais quand même peur qu’il tombe !!!!

10 minutes plus tard, il nous rejoint de l’autre côté, rassuré mais il repart tête baissée refaire la même opération !!! Et oui, le cheval s’était recoincé avec sa corde MDR. Bien entendu, avant d’y retourner, il nous donne les instructions à suivre pour que le cheval reste avec nous ! On était au garde à vous PTDR !!!!

Cette fois-ci, en quelques minutes, le cheval était délivré. Flo devait quand même faire attention car la corde était plus longue, le cheval pouvait partir au galop d’un coup !! Avec les filles, on a rien lâché, on a continué à alimenter le cheval et Flo a pu revenir tranquillement par derrière le cheval sans qu’il ne bouge….

Cette histoire de carotte qui devait durer 10 minutes a duré plus d’1H !!!!! LOL

Noélyne 6 ans :

En fait, le cheval, il s’avait coincé avec la corde, et du coup, Papa est allé là-bas tranquillement pour le sauver. Il s’est enlevé car là, il était sauvé, après il a couru le cheval parce qu’il était libre et du coup on l’a sauvé. On a prit des violettes qu’il n’aimait pas trop, après il aimait plus du tout. On a prit d’autres fleurs et là, il aimait du coup on a arraché pleins de fleurs. Un tas de fleurs.

Papa était toujours coincé et du coup, il a monté la montagne pieds nus parce qu’il avait peur de tomber car peut être parce que c’était doux. Et aussi tellement on déchirait de l’herbe, maman voulait beaucoup d’herbe.

Et après, papa, c’était un peu dur car il a eu des épines dans les pieds je crois.

Enola 11 ans :

On arrive devant le cheval, il s’était bloqué, papa a voulu l’aider. Du coup, on l’a fait. Pendant que Noélyne et moi qui ramassaient des fleurs pour les donner à maman, qui les donne au cheval et papa qui essaie de le décrocher mais il ne pouvait pas revenir à nous, il a du escalader avec tout : la sacoche, la gourde et ses tongues !!! Mais après, il était tellement content qu’il a couru de partout mais après il s’est encore emmêlé. Papa a du ENCORE y aller mais Papa s’est ENCORE bloqué mais il a pas couru et sauter le cheval. Papa a pu ressortir sans tout remonter !!!!

Flo : Et dire qu’à la base je ne voulais pas les accompagner … J’aurais raté une bien belle petite aventure chevaleresque …

Que vous dire de plus que ce que les filles vous ont déjà raconté … si on avait du on aurait amené 3 kilos de carrottes hihihi ! Fier de notre stratégie de fin et d’avoir libéré ce cheval espagnol ( Vous me direz qu’il serait vraiment libre si on lui avait coupé la corde, mais bon je n’en suis pas encore à ce niveau de rebellion contre les animaux enfermés 🙂 …En tout cas, ça c’était du travail d’équipe. Et oui, après 6 mois de tour du monde, on commence à former une sacré équipe d’aventuriers ! Bientôt le sauvetage de baleine en haute mer ! 🙂