Flo: Effectivement, j’ai eu un accident de scooter il y a quelques jours. Alors cet article n’est pas fait pour me complaindre, d’ailleurs il n’y a pas grand chose Ă  se plaindre car c’était un accident lĂ©ger avec peu de sĂ©quelles physiques !

Non, il est plus fait pour apporter la leçon que j’ai tirĂ©e de cet accident qui aurait pu ĂȘtre plus grave, leçon qui peut servir Ă  toute personne qui veut l’entendre !

Commençons par comment ça s’est passĂ© :

A cĂŽtĂ© de notre maison Ă  Kampot, il y a un pont 🌉, et au dĂ©but et Ă  la fin, il y a une montĂ©e ou une descente suivant le sens dans lequel on le prend, suivi d’un plat qui permet Ă  ce que, quand tu accĂ©lĂšre, ben ça fait une belle bosse.

Bien entendu moi qui aime bien me donner de l’adrĂ©naline des fois, et un peu me la raconter lol 😆 , ben depuis qu’on est arrivĂ©, je rate pas une occasion de faire ces bosses en scooter. Le quatriĂšme jour, comme Ă  mon habitude de quelques jours, je me lance pour faire la bosse, il y avait un peu de monde sur le pont, mais je me suis dit que c’était pas un problĂšme si je freine un peu juste aprĂšs avoir sautĂ© pour Ă©viter de rentrer dans la personne d’avant…

Je me lance donc, je saute, je freine… et lĂ  mon scooter glisse, moi avec et tout mon cĂŽtĂ© gauche glisse sur le bĂ©ton, j’étais en short, claquettes et T-shirt 👕, je vous laisse imaginer.

RĂ©sultat : des grosses Ă©gratignures, des hĂ©matomes au coccyx et aux Ă©paules, rien de grave mais une bonne frayeur qui m’a donnĂ© une bonne leçon. DerriĂšre, toute l’aprĂšs-midi, j’ai roulĂ© comme beaucoup de personnes que je voyais rouler avant, comme mon papa par exemple, et quand je les voyais rouler comme ça, je me disais et leur disait : « mais comment ils peuvent rouler aussi lentement, c’est ennuyant ». VoilĂ  la rĂ©flexion que je me faisais.

Aujourd’hui, je comprends que ces personnes lĂ  roule prudemment, et s’Ă©vitent sĂ»rement des accidents qui pourrait leur coĂ»ter un membre, une facultĂ© physique, ou mentale, ou mĂȘme la vie. Je me fais maintenant la rĂ©flexion de : « rechercher de l’adrĂ©naline en faisant des choses un peu folle c’est bien, mais rechercher Ă  garder intacte le don magnifique que nous a fait la vie ou dieu et le corps parfait que nous avons, et rechercher Ă  rester en vie pour profiter un maximum de ce que la vie a de plus beaux Ă  nous offrir, et de nos proches bah c’est encore mieux.

Je me dis maintenant que, au lieu de rechercher de l’adrĂ©naline, je vais prendre celle qui m’arrive naturellement, mais quand je ferai quelque chose qui est potentiellement dangereux pour moi et surtout pour les autres bah je jouerais avant tout la sĂ©curitĂ© plutĂŽt qu’un risque inutile dictĂ© par mon Ă©go de vouloir avoir de l’adrĂ©naline ou pour me la raconter devant les autres pour avoir un sentiment de fiertĂ©, et qui me procure une satisfaction Ă©phĂ©mĂšre mais aucun Ă©panouissement long terme.

Bref, maintenant dans une situation comme celle-lĂ , sans dire pour autant que je roulerais tout le temps comme un escargot, bah au lieu de sauter bĂȘtement alors qu’il y a des gens derriĂšre bah je m’abstiendrais de sauter quitte Ă  perdre un plaisir court terme mais garder la santĂ© et la vie long terme…