Soso : Après avoir faire quelques repérages mon chéri nous dit de venir voir ce marché des plus extraordinaire !! Donc c’était parti pour de folles aventures au marché d’Ubud sur 2 étages !!

Un changement total d’approche entre Java et Bali, on va dire que les vendeurs sont très très accrocheurs MDR !! C’est assez comique, tu demandes à peine le prix d’un article et les vendeurs t’annoncent un prix style :200.000 Roupies alors qu’il en vaut beaucoup moins !!! Tu dis : Non et là il te dit : donne moi ton prix tu dis OK bon ben je vais faire mes propres prix ^^ donc j’annonce un prix correct et là on te dit CANNNNNNNNN’T NOTTTTTTTTTTTTTT !!!! MDR avec une tonalité dans la voix des plus magistrale, si j’ai mis des NNNN et des TTTT cest le son qui sort de leurs bouches et qui ne s’arrête plus,  comme si tu leur avait dit gratuit, c’est magique !! On a le CANNOT qui raisone dans la tête depuis 24H.

Nous avons fait nos petites emplêtes dans la joie et la bonne humeur , les filles super contentes de leurs nouvelles robes que papa a acheté !!!! J’ai passé une super après midi en famille accompagné d’une bonne glace et d’un milkshake !!!!

 

Noélyne 6 ans: J’ai eu une combi-short que papa m’a acheté !!! On a rigolé avec les gens ! J’ai aimé le milk-shake à la fraise !! On a fait pipi dans la rue caché dans les plantes, j’étais avec maman !!! LOL

J’ai aimé trop le scooter que même ma combi-short s’envolait et c’était trop bien avec papa et maman le scooter 🏍.

 

Enola 10 ans : J’ai kiffé le marché, c’était trop drôle 😂 papa et maman voulaient toujours négocier et à chaque fois les femmes ou les hommes disaient CANNOTTTT LOL !!!! J’ai craqué sur une combi-short, papa me l’a acheté, je les essayé après l’achat dans les rues du marché mais caché et elle était trop grande, bien entendu le Mr ne voulait pas la reprendre mais plutôt nous en vendre une autre LOL.

On continue le chemin et la une femme propose à maman d’acheter un truc et moi j’avançais avec ma soeur et je vois une robe trop belle, la dame me la fait essayé et elle était trop grande et là elle me propose une autre bleu et celle la on l’a acheté et elle m’allait à ma taille. J’ai bien aimé l’après midi et le scooter c’était trop cool, papa allait super vite et ma robe volait.

 

Flo: Avant-hier, je décide d’aller faire un tour de scooter à Ubud tout seul : 1- pour visiter et 2-pour aller me faire soigner une infection Chelou que j’ai à la cheville.

Ma première impression lors de cette deuxième fois que je visite à Ubud est que c’est vraiment, vraiment touristique; dans la rue il y a plus de touristes que de balinais, des hôtels à foison, mais l’ambiance reste quand même sympa, même si beaucoup de circulation.

Arrivé au centre de Ubud, je vois le marché local et décide de m’y arrêter, je gare mon scooter au bord de la route : au passage, ici, pas de place de parking payant, tu te gares limite ou tu t’arrêtes lol, il ne me semble pas que tu puisses craindre quoi que ce soit comme amende ou fourrière, Que ce soit en scooter ou en voiture.

Le marché local est très grand; et là je retrouve la même ambiance que dans les marchés en Thaïlande où les vendeurs t’alpaguent avec des : « cheap, cheap ! » = pas Cher pas cher, Ou « have a look mister » ! La particularité de ce marché, comme ceux dans beaucoup de pays en voie de développement que j’ai vu, est que les prix annoncés sont beaucoup plus élevés que ce que vaut vraiment le produit dans le pays. Ce qui donne une éternelle négociation entre les vendeurs et les touristes, ce qui est bien marrant à voir.

Je me suis même amusé à regarder pendant de longues minutes un touriste qui négociait avec une vendeuse et aucun des deux ne lâchait l’affaire. Le touriste avait une vraie confiance dans le prix qu’il voulait et ne démordait pas, je me suis dit lui soit ils habitent là soit il a vraiment l’habitude de négocier, c’est peut-être son métier lol car il était vraiment très bon. Pour preuve, il est reparti avec le produit qu’il voulait. C’est très intéressant la façon dont il a fini de négocier : il dit à la vendeuse pour un lot de tissu, « 150 000″ … roupies Indonésiennes bien sûr ( = environ 10€ ), la vendeuse lui dit non 200 000 et pendant de longues minutes les 2 se renvoient la balle, à la fin il dit: « Je le prendrai à 150 000 », le repose, et lui dit vous êtes sûre que vous ne voulez pas me le vendre à 150 000, je pars et là il fait un décompte: 5, 4, 3, 2, 1 et il part. A peine il a fait 3-4 m que la vendeuse lui dit OK c’est bon pour 150 000. Très fort ! Je me suis dit : ce mec devrait ouvrir un business de conseil en négociation sur les marchés, j’en suis sûre qu’il cartonnerait, et je serai peut-être un de ses premiers clients lol car c’est tout un art je vous assure.

Je me suis d’ailleurs essayé le lendemain avec les filles à la négociation, en me souvenant des phrases qu’il avait dit et je me suis pas trop mal débrouillée lol ! Pour rester rapidement sur la négociation, je trouve que c’est une bonne chose quand les prix annoncés sont vraiment trop élevés, mais je pense qu’ils ne font pas tomber dans le piège de tout négocier et de vouloir baisser vraiment au plus bas mais plus au plus juste car quand on négocie, on ne doit pas oublier que la personne en face, souvent dans ce genre de marché, a une famille à nourrir, vit dans des conditions plutôt pauvres, et que des fois il fabrique lui-même ses produits. Il y passe du temps et du cœur donc mollo-mollo la négociation. Encore une fois ce genre de discours, je me le dis en premier à moi car je me suis vu tomber dans ce piège de:

1- tenter de négocier,

2- échouer,

3- retenter,

4- réussir ma première négociation,

5- confiant et enthousiaste : vouloir tout négocier au prix le plus bas possible… !

Une fois cette belle négociation regardé, je continue dans l’allée du marché et là je vois un chapeau de paille du même genre que j’avais acheté le week-end dernier à Yogyakarta, et par curiosité demande au vendeur le prix du chapeau. À Yogyakarta, je l’avais payé 25 000, négocié par mon Hote à la base annoncé 30 000. Là le gars me sort : 125 000. Je dis : OK merci et je commence à repartir, et là comme tous les vendeurs font, il essaye de me retenir ( d’ailleurs ceux parmi vous qui n’aiment pas être alpaguer dans un magasin en France 🇫🇷 quand il regarde un produit, par un vendeur qui lui dit, « vous avez besoin d’aide », je peux vous dire qu’en Asie, à peine tu as posé ton regard sur un truc du magasin, même un poteau, que le vendeur se précipitent vers toi, comme si tu venais de lui voler 500 000 € de marchandises. Là, il te sort un prix d’un produit que, souvent, tu n’as même pas regardé et, voyant que tu commences à repartir, te déballe tout son magasin, en te disant : « regarde regarde, s’il te plaît regarde … je te fais le prix pas cher … combien tu me donnes pour celui-là ? …  » et tant que tu n’as pas quitté le devant de son magasin ou pire l’intérieur, il ne te lâchera pas d’un millimètre et à chaque produit que tu vas regarder, il sera derrière toi pour t’annoncer le prix, pour te dire d’en acheter un deuxième. Souvent il te met un produit que tu n’as pas demandé dans la main et après se tourne pour que tu te sentes obligé d’acheter, et quand tu veux lui redonner, il te dit : « non non, combien tu me donnes pour suis là ? …  » : C’est vraiment le monde à l’envers lol ! Donc en gros ceux qui n’aiment pas être alpaguer dans un magasin, ici au marché local de Bali vous allez être servis ! C’est ça qui me fait trop rire sur les marchés asiatiques )

Pour en revenir à l’autre vendeur de chapeau de paille, il essaye de me retenir, et me dit :  » OK pour toi je le fais à 25 000… « , donc en gros il vient de me faire en 10 secondes une réduction de 100 000 roupies ! Il vient de diviser son prix par 5, juste « pour moi » lol si ça c’est pas énorme ! Je lui dis :  » non c’est OK j’en ai déjà acheté un hier, c’était juste par curiosité pour connaître le prix 🏷, merci au revoir 👋  » , et là le mec continue malgré le fait que je sois déjà en train de partir et ne le regarde déjà plus, et me dit :  » OK pour 20 000  » , je suis à 10 m de lui déjà que je l’entends au loin me dire OK pour 10 000, ( 10 000 = à 0,70 € ). Je me dis que si je fait encore fait quelques pas il me le propose gratuit.

Ah oui petite précision, le lendemain même action avec un tee shirt, je venais d’acheter Un beau débardeur avec la tête de bouddha dessus. Je vois le même dans un autre magasin, demande au vendeur combien il coûte par curiosité, il me dit un prix: 50 000, me voyant repartir, essaye de me retenir, je lui dis que je l’ai déjà acheté, même couleur, dans un autre magasin, lui montre le T-shirt emballé et là il me dit : OK je te le fais à 30 000 ! Hallucinant ! Comme s’il était convaincu que j’allais racheter le même T-shirt deux minutes après avoir acheté le premier dans un autre magasin… Fascinant !

Je rigole de toutes ces actions, mais je trouve ces vendeurs tellement attachants car tellement attachés au fait de te vendre leurs produits que ça en devient un sketch de les voir faire et de les voir usés toutes les techniques possibles et inimaginables pour te vendre leurs marchandises.

Et au final, ils sont vraiment presque lol 😝 tous super super sympathiques au moment où on les rencontrent. Certains même tellement attachants que t’as envie de leur acheter tout leur magasin tellement tu sens qu’ils ont besoin d’argent; comme cette mamie qui voulait absolument nous vendre ses bijoux juste pour : « donner de la chance à Mama » comme elle nous la dit … ❤️🙏