IMG-0913.JPG

1h de marche ou 20 min en scooter au départ de Port Barton, vous trouverez cette belle cascade : Papawyan Falls, indiqué sur Google Maps : https://goo.gl/maps/LiW9ZstttgKU26t26. Prévoyez maillots de bain et serviette pour ce moment rafraichissant … On vous raconte tout à travers nos 4 visions …

Nos 4 visions :

Soso :IMG-1153.JPG

 

Comme nous étions là pour quelques jours, le propriétaire a proposé à flo de faire les cascades pas très loin de notre résidence, qu’apparement, c’est vraiment super sympa à faire ! C’est parti pour une journée aux cascades !!
On demande à Mama de nous préparer des sandwichs, et des pancakes banane – chocolat, je prépare les sacs à dos et hop hop c’est parti pour 45 minutes de marche à pied à travers la pampa, la jungle des philippines comme des vrais explorateurs en quête d’exploration !!!Un compagnon de route nous a suivi de l’hôtel, un des chiens du propriétaire.

IMG-0885.JPG

Avec Noélyne, on a aimé regarder les fleurs, les plantes autour de nous !!! On a croisé une vache à grosses cornes et son bébé, et le plus incroyable, c’était ces minis maisons de villageois en bord de route, vivant dans des huttes en bois, je me suis vraiment demandée comment il vivaient ici et la dedans surtout !!!

IMG-0995IMG-0999

 

Nous arrivons enfin vers l’entrée de la cascade, j’avais hâte car il faisait vraiment très chaud et nous étions encore que le matin !! Une barrière au milieu de nul part pour nous faire payer comme une donation pour l’entretien de la cascade. Ici, en Asie, c’est vraiment monnaie courante LOL !

Je continue ma route et laisse Flo gérer tout ça ^^ LOL. Le chien est toujours avec nous et j’ai bien l’impression qu’il connait le chemin. Là, on part pour 10 à 15 minutes dans un minuscule sentier à travers la fôret et une rivière sur le côté, c’était magnifique et apaisant. Pendant cette balade, avec Flo, on s’est souvenus de notre promenade avec sa famille avec en Écosse…

Et là, on arrive à la cascade, très belle chute d’eau mais j’avoue que je m’attendais pas à tomber sur de l’eau SI FROIDE !!!!!! Après une trempette assez glacial et le bon pique-nique de Mama, on repart direction l’hôtel !!!

Piouffffff la chaleur était bien présente les amis j’en pouvais plus, j’essayais tant bien que mal de garder une marche dynamique et surtout à la même allure pour ne pas fondre sous cette chaleur et surtout ne pas ressentir la fatigue !! Les enfants ont été vraiment courageuses car au total : 1H30 de marche !!!! Ca en valait le détour, grâce aussi aux rencontres en chemin, ces moments à 4 sont magiques pour moi, ça vaut tout l’or du monde…..

 

Noélyne 6 ans :

IMG-0958.JPG

J’ai bien aimé quand on a fait le chemin et le chien nous suivait derrière. J’ai bien aimé quand on a vu les très très belles fleurs. Et aussi on a trouvé un beau cochon au retour, il avait que de l’eau il avait rien d’autre. Et après on a vu une vache. J’ai adoré quand Papa a sauté dans l’eau, il a sauté à coté de la cascade !! C’était incroyable !!

 

Enola 11 ans :

IMG-0915

C’est la première fois que je voyais une aussi grosse cascade, l’eau était glacée mais quand tu es dedans, c’est bon, tu es habitué !!! Pour aller à la cascade, fallait marcher 45 minutes ! Il faisait super chaud, j’ai cru que j’allais fondre. On a rencontré des français qui eux ont aussi fait le tour de bateau et en fait on les a pas vu mais pendant que Papa allait demander un mouchoir à une vieille et la vieille qui disait pour faire quoi ? La dame, à coté, ben en fait, c’était la française !!!

 

Flo :

IMG-0950.jpg

Vous avez compris la dernière phrase d’Enola ? Difficile hein !? C’est fascinant de voir à quel point les enfants ne mettent pas de repères temporels quand ils te racontent quelque chose, et à quel point, nous, adultes, quand on a pas ces repères temporelles, ben on est perdus. Petite réflexion : Qui est le plus heureux selon vous : l’enfant qui n’a pas conscience du passé, présent et futur, ou nous, adultes mondialisés du 21ème siècle, qui, a l’inverse, en avons bien conscience au quotidien et y faisont référence tout le temps … ?

#Les enfants sont nos maîtres.

Du coup, traduction de cette histoire d’enfant en version adulte pour une meilleure compréhension, Lol. Arrivés à cette cascade, je me précipite dans l’eau. Enfin « précipite » est un grand mot, puisqu’une fois le premier pied plongé dans l’eau, en sentant la fraicheur envahir celui-ci, je me suis vite rendu compte qu’on avait pas à faire à l’eau de la mer à côté de notre « resort », dans laquelle on pouvait courir pour y plonger dedans sans craindre de faire une hypothermie. Au passage, l’eau de la mer de notre hôtel est parfois tellement chaude, que c’est pas une hypothermie qu’on peut craindre, mais une brûlure… LOL.

Les pieds dans cette eau glacée, je me retourne et voit Soso me regarder avec un regard qui signifie pour moi un truc du style :  » Alors on va voir si mon homme est un homme  » lol. Du coup, je prends mon courage et, au passage, un peu d’eau à 2 mains, me mouille discrètement la nuque et le ventre, et me plonge dans l’eau froide. Pourquoi discrètement ? … ben au cas où si Soso me regarde, elle pourra se dise : Wahouuu !! Plonger direct, d’un seul coup comme ça, sans même se mouiller avant … Quel homme !!!!

Je barbote un peu, fait 2, 3 plongeons et ressort, et voit Soso discuter avec des gens. Là, je me dis : soit elle a avalé un dictionnaire d’anglais pendant la nuit, soit ils sont français. Ils étaient français.

Je m’apprête donc à traduire l’histoire d’Enola … Non Non, je ne dérive pas du tout 🙂 … pendant qu’on était en train de discuter avec eux, Soso me dit : « j’ai l’impression d’avoir déjà vu le gars quelque part » ( c’était un couple ). On se rend compte, en continuant à papoter, qu’on a fait le même « Island tour » ( tour en bateau pour faire du snorkeling dans les îles alentours ) la veille. Et plus étonnant, on était sur la même plage au même moment.

Je leur raconte donc que, sur cette plage, j’ai demandé un mouchoir à une vieille dame, Enola, une vielle dame … pas une une vieille … lol ! Et oui, j’en raconte des histoires passionnantes aux gens que je rencontre, n’est pas ?! Et là, la nana s’exclame : « Ah, mais c’était toi ? On était à côté de cette dame quand tu lui a demandé ! » Vive la vie.

Cette fameuse vieille dame m’as plutôt interloqué d’ailleurs. La vieille, à la recherche d’un mouchoir pour Soso, je me dit après quelque minutes de recherche sur la plage ( oui je vous rappelle qu’on était sur une plage d’une petite île perdue au milieu de la mer, sans habitation, ni magasin, seulement des touristes en mode snorkeking et bronzage ) : « Qui peut avoir un mouchoir sur lui/elle ? … Une femme… et encore mieux qu’une femme … une femme âgée !… et là, qui je vois au bord de la plage, une dame agée ! La loi de l’attraction ! Surement la seule dame agée de toute l’île … en train de faire bronzette … la mami cool quoi 🙂 !

Je me dis que je ne dois pas rater l’occaz’ et me précipite pour lui demander un mouchoir… Elle, avec un regard interloqué :  » pour quoi faire ? « … moi, interloquée à mon tour par sa question :  » c’est pour ma chérie « … elle, me tendant le mouchoir avec une moue comme si elle s’était forcée de le faire :  » Bizzard comme demande … » … Je suis parti en me repassant le film et me demandant qu’est-ce qui avait bien pu lui paraitre bizzard dans ma demande, puis ne trouvant pas la réponse, j’ai employé la technique que j’utilise souvent dans ces cas-là, la technique de ne pas chercher à comprendre car au final  » TOUT est normal  » …

Revenons à cette cascade : petit coin de paradis ou nous sommes restés pendant une bonne heure à barboter dans l’eau, chercher et ramasser des cailloux blancs, faire des petits toboggans naturels, des petits plongeons, tout ça jusqu’à ce qu’on voit des philippines, des locales surement, venir se tremper dans l’eau, sortir un tube de shampoing et se laver les cheveux avec, dans l’eau de la cascade … oui oui … C’est à moment-là qu’on s’est dit qu’on allait peut-être leur laisser leur intimité et partir avant qu’elles ne se mettent à faire leurs besoins dans l’eau. Plaisanteries à part, c’est aussi à ce moment-là qu’on a commencé à découvrir que certains philippin(e)s n’ont aucune conscience écologique, et ça s’est confirmé par la suite …

Nous sommes donc repartis, heureux de ce moment passé dans un havre, presque, de paix, avec notre nouvel ami, le chien, qui en plus de nous avoir suivi jusque là, nous a gentiment et sagement attendu, assi, pendant qu’on se baignait et mangeait, pour repartir avec nous à l’hôtel.

Notre journée en Photos :

IMG-0987

IMG-0986

IMG-0978

IMG-0881IMG-0876IMG-0886IMG-0888IMG-0891IMG-0905.JPGIMG-0914IMG-0910.JPG